Comment calculer les coûts d’entretien d’un chariot élévateur ?

700 400 Annick Le Jeune

Cet article vous indique comment calculer les coûts d’entretien d’un chariot élévateur et vous indique les paramètres à prendre en compte pour chiffrer l’entretien. Vous pourrez ainsi prévoir votre budget global en matériel de manutention.

Lorsqu’on achète un chariot élévateur, le premier réflexe est de considérer le prix de vente affiché en bas du devis.

On oublie bien souvent de tenir compte des dépenses liées au service après-vente. Il s’agit des coûts de la maintenance du chariot élévateur, des pièces de rechange, des frais de réparation éventuelle et la main d’œuvre. Pourtant, le prix d’achat d’un chariot élévateur ne constitue qu’une partie du calcul TCO (coût de total de possession ou Total Cost of Ownership en anglais).

 

 

comment calculer les coûts d’entretien d’un chariot élévateur

L’entretien d’un chariot élévateur : Combien ça coûte ?

Les dépenses d’entretien d’un chariot élévateur sont inévitables si l’on veut garantir la sécurité et optimiser son fonctionnement pendant tout son cycle de vie. Il faudra notamment veiller aux opérations de maintenance, comme par exemple :

Dans la durée, les coûts de maintenance vont donc dépendre de critères liés au risque de pannes et d’usure, notamment l’âge du chariot élévateur et le nombre d’heures qu’il va effectuer chaque année. Pour calculer les coûts d’entretien d’un chariot élévateur,  on peut se baser sur l’évolution du coût moyen annuel de la maintenance d’un chariot élévateur. En effet, elle ci suit une ligne droite à croissance régulière au fil du temps.

l’évolution du coût moyen annuel de la maintenance d’un chariot élévateur

Mais l’ancienneté du chariot n’est pas le seul élément à prendre en considération lorsqu’on veut estimer tous les coûts d’entretien d’un chariot élévateur.

 

Quels sont les paramètres de calcul du coût de maintenance d’un chariot élévateur ?

Comme pour tout véhicule automoteur, le coût de maintenance d’un chariot élévateur va dépendre des conditions de son utilisation et de plusieurs paramètres.  Pour calculer les coûts d’entretien d’un chariot élévateur, il faut tenir compte de :

1. la marque du chariot élévateur

  • Le nom du constructeur et sa renommée donnent une bonne indication sur la conception et la fiabilité de la construction. Cela garantit la qualité des composants et la fourniture des pièces de rechange pendant plusieurs décennies.
  • L’ergonomie concernant les opérations de maintenance est un critère différemment pris en compte selon les marques. Notamment concernant la facilité d’accès aux pièces d’usure et aux principaux organes du chariot élévateur.

 

2. la configuration du chariot élévateur

Le niveau technologique du chariot élévateur, les options choisies et les équipements du chariot sont des éléments importants à prendre en compte dans le calcul. Ceux-ci impacteront les coûts de maintenance annuels :

  • Le type de mât monté sur le châssis : duplex à levée libre, triplex ou même quadruplex,
  • le nombre de roues : trois roues ou quatre roues, roues simples ou roues jumelées.
  • le type de pneus : bandages ou pneus pleins souples, pneus noirs ou no-marking, leur frottement ou leur résistance à l’usure.
  • le type de freinage : frein à tambour ou frein multidisques à bain d’huile,
  • les équipements ou accessoires montés sur le chariot élévateur (ex : pince rotative ou écarteur de fourches) en savoir plus sur l’anatomie d’un chariot élévateur

3. L’engagement annuel du chariot élévateur

Pour un chariot élévateur, on parle généralement de faible engagement, d’engagement moyen ou fort et d’engagement intensif. Plus un chariot effectuera d’heures chaque année, plus la maintenance préconisée par le constructeur interviendra de façon rapprochée. Et la fréquence de remplacement des pièces d’usure augmentera aussi. Et cela aura forcément une incidence sur le coût de l’entretien annuel.

 

4. Le type d’énergie du chariot élévateur

A capacité comparable, le coût d’entretien courant d’un chariot élévateur thermique (gaz ou diesel) sera plus élevé que celui d’un chariot élévateur électrique du fait des pièces de rechange « consommables », qui sont plus nombreuses à remplacer sur un chariot thermique.

  •  chariot électrique : l’entretien courant d’un chariot élévateur électrique concerne la vidange et le remplacement de l’huile (hydraulique, réducteur), le filtre hydraulique ou la mise en eau de la batterie. conseils pour entretenir votre batterie de chariot élévateur électrique
  • chariot thermique (gaz ou diesel) : l’entretien courant d’un chariot gaz ou diesel concerne la vidange et le remplacement de l’huile des organes (moteur, hydraulique, pont, transmission, réfrigérant), le remplacement des bougies et des filtres (huile, air, gaz ou gasoil).

 

5. La capacité du chariot élévateur

Plus le tonnage du chariot élévateur sera élevé, plus les moyens à mettre en œuvre (outillage et nombre d’heures d’intervention) seront importants. Et plus le coût des pièces de rechange pour assurer l’entretien préventif ou la réparation sera élevé. comment connaître la capacité d’un chariot élévateur

 

6. L’environnement du chariot élévateur

  • La température sur le site d’évolution du chariot élévateur. Les variations de températures parfois extrêmes nécessiteront des contrôles plus fréquents.
  • La qualité des sols, plus ou moins lisses nécessiteront le remplacement plus ou moins fréquent des pneumatiques.
  • Le passage de rampes, le coefficient de la pente nécessitent le contrôle du système de freinage plus fréquent.

 

Le calcul TCO d’un chariot élévateur comporte deux parties. Le prix du matériel et le coût pour sa maintenance. Pour être sûr de bien prévoir le budget, il sera souvent plus simple de souscrire un contrat de maintenance auprès de votre fournisseur. Cela permettra de lisser les coûts durant toutes les années d’utilisation tout en bénéficiant de l’expertise d’un professionnel.

1 commentaire
  • Bonjour,

    Merci pour cet article, à toutes fins utiles, il existe un chariot dont vous ne parlez pas, non pas de la marque mais de son système de levage. Le TELETRUK de JCB, est une gamme de chariot allant de 2.5 t à 3.5 T avec un bras télescopique en lieu et place d’un mât avec 3 motorisations DIESEL, GAZ, & ELECTRIQUE.
    Son encombrement est celui d’un chariot “classique” et il offre en plus la possibilité 2 et 4 roues motrices.
    Son apport : Outre la sécurité renforcé de part la visibilité qu’offre l’absence de mât, Il permet le chargement mono côté d’une semi-remorque, donc gain de temps, de place et de sécurité. Sa levée libre 1.20/1.40 lui permet d’apporter également des facilités de chargement et déchargement que n’offre pas un chariot à mât traditionnel.
    Je me tiens à votre disposition pour vous en parler plus précisément.
    R TAILLEFER
    SPECIALISTE TELETRUK
    JCB LYOMAT
    r.taillefer@lyomat.fr

Laisser une réponse