Quel siège pour votre chariot élévateur ?

700 400 Benoit Seraphin

Que l’on reste assis longtemps ou que l’on monte et l’on descende souvent, dans tous les cas, le siège est un élément clé. Voici les différentes solutions qui existent pour choisir le siège de chariot élévateur qui vous convient.

choisir son siège selon son chariot élévateur

Un siège de chariot élévateur PVC ou tissu ?

Le revêtement du siège de chariot élévateur se choisit de préférence en fonction de l’environnement dans lequel évolue le chariot. Pour un usage extérieur, on préfèrera naturellement le PVC qui permet de résister aux intempéries : pluie et poussières. Un siège en PVC, communément appelé skaï, peut facilement être essuyé pour éviter de mouiller son pantalon.

Pour un usage en intérieur, ou bien pour un chariot équipé d’une cabine avec portes, on peut préférer le siège de chariot élévateur en tissu, qui limite la transpiration, ce qui est appréciable lorsque l’on passe beaucoup de temps sur un chariot ou lorsque l’entrepôt est très ensoleillé l’été.

Combien de réglages ?

Siège de chariot élévateur : les réglages

Réglage du poids

Le réglage du poids du conducteur est le réglage primordial sur un chariot élévateur. Pour assurer la stabilité de l’engin à tout instant, un chariot élévateur est dépourvu de suspensions, et les pneus possèdent une rigidité largement supérieure à ceux d’une voiture. Le siège de chariot élévateur est, de loin, le principal élément de filtration des vibrations ressenties par le conducteur. Un siège mal réglé, trop faible ou trop fort, va engendrer des chocs qui seront ressentis par le conducteur à chaque passage d’obstacle.

 

Point clé : tout conducteur doit s’assurer que le siège est correctement réglé par rapport à son poids, avant de démarrer un chariot élévateur.

Astuce : la plupart des sièges peuvent être réglés entre 50kg et 130kg, mais il existe des sièges pouvant s’adapter à des gabarits moins conventionnels, allant de 45kg à 170kg.

 

Réglage longitudinal

Pour que les différents conducteurs puissent trouver une position de conduite correcte, en fonction des différences de taille et de gabarit, il est également indispensable que le siège de chariot élévateur soit réglable dans le sens longitudinal, d’avant en arrière, selon une course suffisante pour tous les conducteurs éventuels.

 

Réglage de l’inclinaison

Un réglage de confort, communément répandu sur les sièges modernes, est la possibilité d’incliner leur dossier. Cette fonctionnalité est appréciable pour pouvoir changer légèrement de posture au cours de la journée de travail. Certains sièges offrent quelques crans de réglage. Les meilleurs sièges de chariot élévateur permettent d’incliner fortement de l’ordre de -5° à +30°, par incréments de 2.5°.

Astuce : Certains sièges peuvent se plier totalement en deux, ce qui peut faciliter l’ouverture du capot pour les contrôles de routine, tels que le niveau d’huile du moteur ou de niveau d’eau de la batterie.

 

Réglage de l’appui lombaire

Enfin, un dernier réglage appréciable lorsque l’on conduit pendant un temps plus long, est la possibilité d’avoir un appui lombaire, comme dans les voitures modernes.

 

Quel type de suspension ?

Siège de chariot élévateur non suspenduSans suspension

Les sièges sans suspension sont réservés aux chariots élévateurs à faible utilisation, car ils peuvent être dangereux pour le dos des conducteurs. Néanmoins, ils peuvent être la seule solution possible dans certains cas spécifiques, comme les chariots avec protège-conducteur bas adaptés aux environnements réduits, évoluant dans des caves ou des racks en accumulation.

 

 

Siège de chariot élévateur à suspension mécanique revêtement PVCSuspension mécanique

Le siège de chariot élévateur à suspension mécanique, est équipé d’un système de ressorts et d’amortisseurs. C’est la solution technique la plus répandue sur les chariots élévateurs. La manette de réglage est plus ou moins facile à manipuler. Certaines manettes demandent à aligner un curseur sur une échelle graduée en kilogrammes. D’autres manettes, plus simples à manipuler, nécessitent d’être assis sur le siège et il suffit d’aligner un repère entre deux curseurs.

 

 

Siège de chariot élévateur à suspension pneumatique revetement PVCSuspension pneumatique

Enfin, le siège de chariot élévateur à suspension pneumatique, comporte un système de coussin d’air, gonflé par un compresseur électrique. C’est la solution la plus efficace actuellement pour le confort. De plus, le réglage est facile, au moyen d’un interrupteur électrique. Néanmoins, cette solution apporte une contrainte technique lors du montage. En effet, le raccordement électrique du compresseur  nécessite un câblage supplémentaire et un convertisseur de tension sur les chariots électriques.

 

Et le top du top ?

En plus de toutes ces caractéristiques, il est possible de configurer un siège de chariot élévateur avec des fonctionnalités supplémentaires :

Siège de chariot élévateur à suspension pneumatique revetement tissu avec accoudoir et extension de dossier

L’accoudoir gauche repliable, permet de reposer le bras qui tient le volant, tout en offrant un troisième point d’appui lorsque l’on monte et l’on descend du chariot. Un système de retenue de hanche peut également servir de troisième point d’appui.

L’extension de dossier offre un appui supplémentaire dans le haut du dos. Il est adapté aux postures contraignantes, pour suivre des yeux la charge lors des opérations de levage à grande hauteur, pour les chariots avec un très grand mât. La hauteur d’une extension de dossier est inférieure à cette d’un appui-tête conventionnel, afin de ne pas gêner lors des fréquentes manœuvres de marche arrière.

L’arrière du siège de chariot élévateur peut également être équipé d’une boite porte-documents, afin de garder la notice d’utilisation du chariot en permanence sur l’engin et à disposition du conducteur.

Même si des utilisateurs me l’ont déjà suggéré pour plaisanter, le siège massant n’est pas encore disponible sur le marché.

Vous trouverez davantage d’informations sur les sièges de chariots élévateurs dans la fiche pratique de sécurité ED42 de l’INRS, ou sur les sites de fabricants de sièges de chariots élévateurs, tels que Grammer, KAB ou BeGe