Chariots automatiques AGV, dans quel but ?

700 400 Jean-Jacques Boulet

Temps de lecture : 5 minutes

Chariots automatiques AGV

Le changement de nos modes de consommations, le travail en flux continu et la part toujours plus importante du e-commerce amène les entreprises à devoir améliorer leurs processus pour gagner en agilité et en productivité. Les chariots automatiques AGV peuvent être une réponse à cette amélioration notamment lorsqu’il s’agit d’automatiser les tâches répétitives sans compromettre la sécurité des biens et des personnes.

 

Quels résultats peut-on attendre avec la mise en œuvre de robots de manutention ?

Chariots automatiques AGV

1- Optimisation des flux et augmentation de la productivité
Les logiciels de supervision des AGVs sont connectés aux outils informatisés de l’entreprise qui pilotent l’ensemble des processus du site (ERP, WMS, MES) et gèrent toutes les informations inhérentes à ces processus.  Ils affectent des tâches aux AGVs, indiquent les parcours optimisés à emprunter et gèrent le trafic entre les AGVs. La productivité s’en trouve améliorée d’autant plus que les chariots automatiques peuvent fonctionner 24h/24 et 7j/7.

 

2- Optimisation de la gestions stocks
Connectés au WMS des clients, tous les flux sont tracés, permettant ainsi  de connaître en permanence la disponibilité des marchandises et de garantir des livraisons toujours à l’heure, ce qui est essentiel dans les processus à flux tendus.

Les autres avantages se traduiront par la réduction des coûts de non-qualité, notamment grâce au suivi des marchandises bloquées en qualité et à l’impossibilité qui en découle d’expédier des marchandises en attente de contrôle qualité. Le stock étant affecté de manière dynamique, les inventaires sont réalisés en temps réel et des gains de volume de stockage pourront être envisagés.

 

3- Diminution des coûts liés à la casse.
Les systèmes de détection qui équipent les chariots automatiques permettent la détection d’objet ou d’obstacle ce qui évitera les dommages sur les infrastructures et sur les chariots AGV. Ils rendent la cohabitation homme/machine plus sécuritaire. Couplés aux WMS, les chariots automatiques AGV pourront, par exemple, adapter la pression des pinces selon la typologie de papier, ce qui limitera les pertes liées à l’endommagement des marchandises.

 

4- L’humain pour les tâches à valeur ajoutée
L’automatisation des opérations répétitives et/ou de transfert de produits (finis ou non) permet de libérer les opérateurs pour les réaffecter à la réalisation de tâches à valeurs ajoutées. C’est un vrai gagnant/gagnant, en terme d’implication et de positionnement au sein d’une entreprise pour les collaborateurs concernés et pour l’entreprise en matière de productivité.
L’automatisation peut s’étendre jusqu’à la gestion autonome des batteries par les robot de manutention. Ils sont capables de retourner au poste de charge dès que nécessaire pour des recharges par opportunité (biberonnage) ou des recharges totales.

 

 

Quelles tâches peuvent être dévolues à un chariot automatique AGV ?

La répétitivité est la clé. Le premier travail à réaliser consiste donc à identifier toutes les opérations de manutention et les flux qui ont un caractère répétitif. Plus les opérations sont simples et constantes, plus les distances à parcourir sont longues, plus l’automatisation prendra du sens. Le travail en deux ou trois postes est également un critère d’éligibilité.

 

Quelles sont les freins à l’automatisation des tâches de manutention ?

Même si cela peut paraître évident, il est bon de rappeler les cas qui ne font pas bon ménage avec l’automatisation : si la répétitivité ou les distances à parcourir sont trop faibles, mais également si les charges ne sont pas homogènes, si l’environnement de travail n’est pas optimum (sols abimés ou sales). Dans ces cas, il y a de forte chances que vous n’ayez pas un bon ROI ou que la mise en place de chariots automatiques ne soit pas faisable.

Quelles applications les chariots de manutention sont-ils capables de prendre en charge ?

Chariots automatiques AGV

A la question : « les AGVs sont-ils capables d’assumer tout type de manutention ? », la réponse est que les champs d’application sont très larges si les conditions d’exploitation sont réunies.

 

1- Les opérations de transferts
Manutention de palettes et de bobines, transports de charges sur de longues distances peuvent être réalisés par les chariots ou les tracteurs automatiques AGVs.

Les AGV omnidirectionnels peuvent transporter les charges plus légères de 250 à 2.500 kg.

 

2- Stockage vertical
Le stockage dans les rayonnages à palettes, dans les rayonnages par accumulation, dans les rayonnages dynamiques (gravitaires), dans les rayonnages à allées étroites, y compris à grande hauteur, peut être réalisé par les chariots automatiques. Les premiers chariots à mât rétractable AGV sont désormais disponibles sur le marché pour ce type d’opération.

 

3- Stockage de masse
Le stockage de masse au niveau sol ou niveau sol+1 (une palette au-dessus de l’autre) peut être géré par les AGVs.

 

4- Prise et dépose sur convoyeur – approvisionnement de palettes vides
En sortie de convoyeur, les AGVs assurent la logistique vers les points stratégiques. De la même manière, les AGVs peuvent alimenter les distributeurs de palettes ou alimenter les points de dépose en palettes vides.

 

5- Traction de remorques
Robots idéaux pour l’approvisionnement des chaînes de montage, des fins de ligne, des bords de lignes et la livraison de pièces « juste-à-temps ».

Cette liste ne saurait être exhaustive, mais elle donne un bon aperçu de la diversité des tâches pouvant être prises en charge par les robots de manutention.

 

Conclusions

Quel que soit votre projet d’intégration de chariots automatiques dans vos flux ou pour réaliser les opérations de manutention, il y a des étapes à respecter pour sa bonne réussite. Une étude correctement menée vous indiquera quelles sont les différentes étapes d’automatisation de votre manutention, ainsi que la ou les technologies qui peuvent être employées pour atteindre les résultats attendus, que ce soit le type de guidage, le type de batteries, le type d’interface, etc.

C’est cette démarche qui permettra la mise en place efficace de chariots automatiques dans votre processus de production et/ou de logistique et améliorera votre productivité ainsi que les conditions de travail.

Laisser une réponse